CONTACTe nous
05 56 74 67 73
https://www.facebook.com/cie.entrenous

Du dandinement à l’acte de création, la danse dans tous ses états

Si tu aimes

  • DANSER
  • la chorégraphie
  • CHACUN son style
  • Tu aimes D.I.Y
  • Tu as la fibre d’un journaliste
  • Collectage
  • Le multimédia
  • Photo et vidéo
  • simplement être bénévole
  • La musique et la MAO.

Tu es dans le Sauveterrois

Tu prévois 3 jours aux vacances de Février
+ 2h tous les mercredis pour répétitions

Pour tous : Résidence commune aux vacances de Pâques 3 jours au Bois fleuri à Lormont.

Les autres dates sur Facebook

TEMOIGNAGES – PRODUCTIONS DANSEES – FILM DOCUMENTAIRE – VIDEO-BAL & SPECTACLE

Cie ENTRE – NOUS
Danse d’expression africaine & contemporaine

MouvemenT&Vous, projet intergénérationnel participatif autour de la danse

La communauté des communes rurales de l’entre deux mers et la Mairie de Blasimon accompagnent la Cie Entre Nous pour mettre en place, en même temps qu’à Lormont, MouvemenT&Vous, projet intergénérationnel participatif autour de la danse.

Le projet est d’inviter les habitants à se livrer sur leur rapport à la danse, au mouvement et au corps, qu’ils racontent ce qu’ils sont, ce qu’ils ressentent en dansant en fonction du contexte, du lieu, de leur expérience (ou non) dans la pratique de la danse. Ainsi, sera donné à voir les différences entre danser, pratiquer et créer la danse.

C’est un projet qui s’adresse à tous les publics, quelque soit l’âge. Des ateliers en lien avec des structures d’accueil collectif et des actions participatives, au sein d’une yourte qui prendra place dans différentes communes, seront programmées jusqu’en mai.

L’ensemble des témoignages collectés permettront de réaliser un film documentaire exprimant, « Du dandinement à l’acte de création, la danse dans tous ses états » ainsi qu’une exposition sonore et visuelle dans la yourte mettant en lumière valorisant le territoire et ses habitants. Ces deux supports de restitution seront présentés à l’occasion de 2 évènements publics. A  Lormont, ce sera lors d’une soirée de rencontre chorégraphique mêlant amateurs et professionnels. A Blasimon, il s’agira d’un vidéo bal intergénérationnel, évènement de clôture festif et rassembleur qui se tiendra le 30 juin 2018.

Pile ou Face, spectacle gratuit participatif tout public sur le thème de l’aléatoire

Nous vous annonçons d’ores et déjà en avant-première qu’un spectacle gratuit participatif tout public, intitulé « Pile ou Face » sur le thème de l’aléatoire sera proposé à la salle des fêtes de Blasimon le dimanche 28 janvier à 16 heures. Ce spectacle ouvert à tous sera précédé d’un atelier de 2 h avec des habitants volontaires (maximum de 15 personnes) de 14h à 16h. Le principe : amenez ce que vous voulez : vous mêmes, un objet, un texte, une musique, un costume, et on fait avec !! Les inscriptions pour l’atelier sont ouvertes auprès de la Compagnie (05 56 74 67 73).

Note d’intention artistique

Emmanuelle ARINO – Chorégraphe et porteuse du projet

Ma démarche pour le projet « MouvemenT & Vous »

« MouvemenT&Vous » est une aventure humaine qui nécessite partage, soutien, confiance et sincérité. Depuis mes premières expériences, je suis tournée vers les plus publics les plus divers, et porte une attention toute particulière aux publics dits empêchés ou éloignés de la Culture. Mon intention est d’être à l’écoute de chacun, et de partager des outils pour développer leur propre potentiel et leur créativité. Je crois en la valeur ajoutée que représentent la pratique et la création artistique, sources de cohésion sociale, d’égalité des chances et d’épanouissement personnel des individus. J’apporte à ce projet mon expérience à la croisée de plusieurs disciplines : la danse classique, le modern-jazz, la danse contemporaine, la danse africaine, le chant et le yoga kundalini.
J’apporte également mon regard professionnel sur les enjeux et les réalités du travail artistique mené  collectivement.
La danse est le langage du corps, la mise en mouvements d’histoires, l’expression de tous les possibles. Par la connexion à soi, aux autres et à ce qui nous entoure, la danse devient un cocon, où le temps est suspendu, les sensations décuplées, les émotions amplifiées.
C’est à l’occasion des 15 ans de la Compagnie Entre-Nous, que l’envie de donner la parole aux habitants sur leur vision de la danse est née. Cette rétrospective faite de 15 années de créations chorégraphiques, d’actions, de projets et ateliers menés autour de la danse et auprès des publics les plus divers a suscité l’idée d’interroger chacun. Je pars de mes expériences et me questionne sur la façon dont les autres vivent leur corps, la danse, leur danse et en quoi cet art peut influencer notre quotidien dans notre rapport à nous-mêmes, aux autres et à ce qui nous entourent. Qu’ils soient néophytes, initiés ou récalcitrants, les habitants sont invités à témoigner de leur rapport avec la danse. Par extension, c’est le rapport au corps, au mouvement, au regard, à soi et aux autres qui sont mis en lumière. La place de la danse et ce qu’elle nous apporte sont à l’honneur.
Chacun sera interrogé sur où, quand, comment et pourquoi il danse ou non.
Le questionnement s’ouvrira sur ce qu’il ressent en dansant selon le contexte, le lieu, l’environnement, les origines et l’expérience de chacun. Ainsi, sera donné à voir les différences entre danser, pratiquer et créer la danse. Il s’agit d’une réflexion et d’une recherche sur les états de corps, la conscience corporelle, la notion de disponibilité et la créativité en danse.
Pour cela, il me paraît important de rencontrer du jeune enfant à la personne âgée, les publics les plus variés à la fois en milieu rural et milieu urbain, de toutes catégories socioprofessionnelles et origines. Mon choix s’est alors porté vers les communes de Lormont et du Sauveterrois. Lormont est notre terre d’accueil. Là où la Compagnie mène des actions artistiques depuis sa création. Il s’agit d’un territoire identifié pour sa diversité sociale, environnementale et culturelle. Le Sauveterrois est un territoire rural étendu avec ses caractéristiques propres, et une offre culturelle peu diversifiée. Ce sont les différences entre ces territoires qui font leur richesse et qui suscitent mon intérêt. Ce sont la participation des habitants et acteurs de ces territoires et leurs collaborations qui feront de ce projet une réussite.
Différentes formes de témoignages seront pensées et accompagnées : la transmission et la captation de photos et vidéos, des interviews, des textes, des dessins ou autres supports plastiques, des compositions et créations de formes courtes chorégraphiques.
L’ensemble de ces témoignages constituera le matériau principal pour la réalisation d’un film documentaire. Il sera support de mémoire et donnera à voir « du dandinement à l’acte de création, la danse dans tous ses états ».
Ce film documentaire sera projeté à l’occasion de deux évènements, un par commune partenaire.
Chaque territoire sera mis à l’honneur. A Lormont sera organisée une rencontre chorégraphique.
A Blasimon, un Bal Pop’ viendra clôturer ce projet. Les uns seront invités à participer à l’évènement des autres. Lors de ces manifestations, la yourte sera présente en tant qu’espace d’exposition sonore et visuelle composée des différentes formes de travaux de médiation.
« MouvemenT & Vous » est un projet innovant parce qu’il interroge par le biais de la Danse et du Numérique : l’accessibilité aux droits communs, la participation citoyenne, l’inscription et la reconnaissance de ses pairs au sein de la cité. Je pointe ici la reconnaissance de chacun dans son implication sur un projet collectif, son témoignage personnel et intime sur le rapport à la danse, la valorisation de ses capacités, ses talents d’expression et de créativité.
« MouvemenT & Vous » est un projet innovant parce qu’il intègre d’autres pratiques autour de la danse, en particulier l’utilisation et l’initiation aux outils numériques et audiovisuels. De plus, il fait appel à un dispositif de médiation modulable, nomade et original par l’utilisation de la Yourte.
J’ai pour ambition de modéliser ce projet afin de le décliner sur d’autres territoires et à différentes échelles. Je pense à une échelle départementale, régionale, nationale voir internationale, avec la Danse comme vecteur  d’épanouissement et de liens.

Ma position d’artiste au sein de projets collaboratifs

Au fil du temps et de mes expériences, j’ai impliqué de plus en plus les publics amateurs au coeur de mon travail artistique. Un premier essai est marqué pendant mes études en arts du spectacle danse, avec une création chorégraphique collective formée majoritairement d’étudiants et artistes en herbe. Dès lors, j’ai pris conscience de l’intérêt de la création collective par la richesse des échanges, propositions et points de vue. L’enjeu et la difficulté sont de prendre en compte les apports de chacun, d’orchestrer et de construire l’oeuvre collectivement.
Quelques années plus tard, une seconde expérience de création collective en danse afrocontemporaine mêlant danseurs et musiciens amateurs et professionnels, révèle les mêmes avantages et inconvénients avec une difficulté supplémentaire d’accompagnement et direction de l’écriture par l’improvisation dirigée pour les participants non-initiés.
Puis, lors d’une troisième expérience cette fois avec un groupe de jeunes collégiens, toujours sur une création collective pluridisciplinaire, je réussis à mettre en place plusieurs outils d’improvisation dirigée, dans un rapport de confiance et une dynamique de groupe, malgré la multiplicité des artistes « chefs d’orchestre » et les concessions à mettre en place pour avancer.
Qu’elle soit collective ou participative, la création à plusieurs est une plus-value, bien plus qu’une contrainte, par la multiplicité des identités, des points de vue, des propositions.

L’improvisation dirigée comme révélateur de créativité

Dans ma formation en danse, c’est après quinze ans d’apprentissage en danse classique et modern-jazz, que je découvre la danse contemporaine puis la technique d’improvisation dirigée.
Immédiatement, j’y trouve une ouverture, une liberté d’expression, source inépuisable de recherche et de créativité, basée sur l’instant présent. J’affectionne particulièrement le renouvellement incessant suscité par l’intervention du moindre détail, aléa, consigne. Je me confronte aux difficultés de l’improvisation, me sentant jugée par le regard des autres, tant sur l’aspect technique que sur mon manque d’imagination et mes propositions. Néanmoins, je découvre que je suis capable, moi aussi, de créer. C’est le point de départ de ma recherche artistique.
Successivement, lors de projets collectifs et participatifs auprès des publics, je me rends compte qu’il « suffit » d’établir une relation de confiance et de bienveillance, pour que ces freins n’en soient plus. Ainsi, la chenille sort de son cocon et devient papillon.
En ce sens, j’utilise plusieurs outils comme la relaxation, le massage, le contact et la proprioception pour permettre à chacun d’accéder à un état de disponibilité et de réceptivité suscitant la créativité et enclenchant le processus artistique.
J’aime la spontanéité, la part instinctive, archaïque, émanant de l’être, non basés sur la performance. Ces états naturels que le formatage d’un danseur professionnel peut faire oublier.
Par la remise en question, je développe une réflexion sur les codes que j’ai appris. Par exemple, pendant mes ateliers avec les tout-petits, je suis touchée par la faculté qu’ils ont d’être eux mêmes, de danser tout seul ou à plusieurs. Le mouvement est le point de départ, chez l’enfant c’est particulièrement évident. Dans mes ateliers j’utilise beaucoup de verbes d’actions : marcher, courir, se balancer, tourner, tomber, rouler… De façon individuelle, par deux ou en groupe.
Dans la danse africaine, je retrouve la notion du rapport au quotidien, au sacré, au profane, au rituel, au mouvement archaïque, la répétitivité, le groupe et la synchronisation des corps, le rapport musique et danse… La spécificité est d’être dans l’instant présent avec le groupe, cette sensation de ne faire qu’un avec le percussionniste.

Ma recherche artistique

Je réfléchis au sens artistique et social de la Danse au-delà d’une technique et discipline drastique.
Dès mon plus jeune âge, je fais face au stéréotype du « physique de la danseuse » auquel je ne corresponds pas. Puis je découvre la danse africaine où aucun physique type n’est attendu. Dès lors, je m’affranchis de cette barrière. De ces complexes, j’en fais une force qui me permet de me positionner face aux publics que je rencontre, et avec lesquels je m’engage dans un processus de création. Mon postulat étant : « danse comme tu es ». En tant que chorégraphe, je les aide à puiser en eux et à exprimer leur potentiel créatif. J’observe ces personnes lâcher-prise avec une sensation de privilège et le plaisir de les voir s’épanouir dans l’acte artistique.
La danse touche l’être au plus profond de lui même. A partir du moment où le geste dansé est juste et sincère, il est forcément « beau ». Le mouvement se met au service de l’expression, qui suscite la beauté et l’émotion.
J’utilise un langage chorégraphique épuré, accessible, lisible de tous. Je souhaite que le message puisse être clair, direct. Avec « MouvemenT & Vous », je continue de m’inscrire dans ce type de construction, qui cherche à révéler l’émotion et la catharsis.
La danse m’accompagne depuis l’enfance, à la fois discipline, outil d’introspection, échappatoire, exutoire, défouloir, canalisateur… Ce lien entre le corps et l’esprit, m’a permis de maintenir une certaine stabilité émotionnelle. C’est par le biais de la collaboration et de la transmission que je partage ce rapport à la danse et le bien être qu’elle peut apporter. Cet acte donne du sens à mon travail. Le lâcher prise, la confiance et le travail artistique qui émanent des participants sont autour de retours gratifiants et positifs. Au final, je me nourris en tant qu’artiste de ces rencontres humaines, propositions éclectiques, de tous horizons, cultures, âges et milieux confondus.
L’ouverture et la remise en question qui en découlent constituent et renouvellent le socle de ma recherche artistique.