Alerte pollution aux PM10

LA QUALITÉ DE L’AIR EN NOUVELLE-AQUITAINE
CONNAÎTRE, ANTICIPER, AGIR
Alerte infos
21 novembre 2017 – Episode de pollution Dispositif préfectoral activé

Pic de pollution : déclenchement de la procédure d’alerte en Gironde

FIN DE L’EPISODE DE POLLUTION ATMOSPHERIQUE

  • Au regard des informations transmises par l’association agréée pour la surveillance de la qualité
    de l’air, l’épisode de pollution atmosphérique aux particules fines (PM10) ayant débuté le 20 novembre
    2017 est terminé, ce jour 21 novembre 2017.
  • Les recommandations sanitaires et comportementales et les mesures prescrites pour limiter la pollution de
    l’air ambiant fixées par arrêté préfectoral du 20 novembre 2017 ne sont plus d’actualité.
  • L’état de la qualité de l’air est disponible sur le site : http://www.atmo-nouvelleaquitaine.org/

Au regard des informations transmises par ATMO Nouvelle-Aquitaine concernant la pollution atmosphérique aux particules fines (PM10), Pierre DARTOUT, préfet de la Gironde a décidé ce lundi 20 novembre 2017 de déclencher la procédure d’alerte du dispositif de gestion des épisodes de pollution.

Avec l’arrivée cette semaine d’une baisse des températures et notamment de l’utilisation du bois comme moyen de chauffage, un épisode de pollution aux particules fines est en cours sur le département de la Gironde.

Conformément à l’arrêté du 28 juillet 2017, le préfet a décidé de limiter les vitesses sur les communes de l’agglomération bordelaise :
– à 110 km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130 km/h ;
– à 90 km/h sur les portions d’autoroutes et de voies rapides normalement limitées à 110 km/h ;
– à 70 km/h sur les portions d’autoroutes, de voies rapides et de routes nationales et départementales normalement limitées à 90 km/h.

Il a également décidé de suspendre les dérogations de brûlage à l’air libre des déchets verts.
Le préfet recommande aux populations vulnérables (femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardio-vasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques) et sensibles (personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution, personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux) de :
– limiter autant que possible les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs
abords, aux périodes de pointe ;
– limiter la pratique d’activités physiques et sportives intenses, autant en plein air qu’à
l’intérieur ;
– en cas de symptômes ou d’inquiétude, il est recommandé de prendre conseil auprès de
son pharmacien ou de consulter son médecin.